L’industrie du gaming en Russie – Un nouvel axe de partenariat pour l’UMONS

Depuis quelques mois déjà, les étudiants de l’UMONS et leur professeur, Nicolas Stuyckens, travaillent main dans la main avec les studios Morteshka qui conçoivent des jeux vidéo dans la région de Perm en Russie.

Dans le cadre de ce projet, les jeunes montois assurent une partie de la localisation du jeu « Black Book », un jeu qui vous immerge dans le folklore local du XIXe siècle. Cette expérience unique permet à ces futurs professionnels de la traduction de se plonger dans un projet d’envergure avec un partenaire direct et de se confronter aux difficultés inhérentes à la traduction (ou plutôt localisation) d’un jeu vidéo : composante culturelle, expérience du joueur, adaptation au marché cible, etc.

Ce projet a permis à M. Stuyckens et à l’un se ses étudiants, Nicola Bourton, de participer à la Mons GameWeek 2021, une semaine entièrement dédiée aux métiers du gaming. Nos représentants montois se sont exprimés lors de la cinquième journée, celle consacrée à l’international. Nicolas et Nicola ont pu mettre en lumière leur travail avec les studios Morteshka et, ainsi, dévoiler une facette différente de la Russie et de son industrie. En effet, outre un patrimoine culturel riche, le pays de Pouchkine s’illustre aussi dans son approche moderne de la culture, notamment par le biais de jeux vidéo inventifs et créatifs qui, nous l’espérons, bénéficieront très prochainement d’une version française.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver ICI un article sur la GameWeek et une interview de M. Stuyckens (source RTBF).

Ce contenu a été publié dans Actualités, Agenda, Evénements du Centre russe, FTI-EII, La Russie traduite, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *